10/2019

Hybride ou hybride rechargeable: quelle différence?

Il existe plusieurs systèmes hybrides, mais ils ont tous un point commun: ils combinent un moteur thermique classique avec une propulsion électrique. L’objectif est que chacun des deux moteurs déploient leurs atouts pour annihiler les faiblesses de l’autre. Ainsi, les moteurs électriques sont 4 à 5 fois plus efficaces dans l’utilisation de l’énergie disponible que les moteurs thermiques, donc plus grande est la part de la propulsion électrique à chaque voyage, plus basse sera la consommation.

Micro-hybridation

Une hybride légère utilise une batterie de très faible capacité et un moteur électrique de 10 à 15 ch. Le moteur thermique propulse la voiture et le moteur électrique se contente de faire office de moteur start/stop et de donner un coup de pouce si le véhicule est lourdement chargé. Le gain en consommation de carburant est minime.

Full hybride

Grâce à une batterie un peu plus puissante, le moteur électrique est capable seul de propulser la voiture, ne fût-ce que quelques centaines de mètres. Ces modèles sont parfois aussi appelés “hybrides auto-rechargeants” parce que leur batterie ne se recharge que pendant la conduite et ne peut donc pas prélever de l’électricité à partir de la prise de courant. Les full hybrides sont capables de réduire la consommation de 50 pourcents en ville, mais sur autoroute, cet avantage s’évapore, car le moteur électrique n’est pas suffisamment puissant pour propulser seul et suffisamment longtemps le véhicule.

Hybride rechargeable

Un hybride rechargeable se distingue par sa batterie beaucoup plus puissante d’environ 15Wh qui peut être rechargée à n’importe quelle prise de courant. Le moteur électrique est suffisamment puissant que pour propulser seul la voiture à des vitesses allant de 120 à 130 km/h. En outre, un hybride rechargeable efficace peut parcourir de 40 à 50 kilomètres en mode électrique avant que le moteur thermique ne doive prendre le relais. Le Mitsubishi Outlander PHEV surclasse d’ailleurs tous les hybrides rechargeables. Le Outlander n’est en effet pas une voiture essence soutenue par un moteur électrique. C’est un véhicule électrique qui active son moteur essence en cas de nécessité. Il roule donc beaucoup plus souvent en mode purement électrique que ses rivaux; les moteur essence n’est sollicité qu’en cas de reprise pied au plancher ou lorsque la batterie est vide. Conséquence: le véhicule réalise une consommation normative d’à peine 2,0 l/100 km au sévère cycle WLTP et demeure sous la fiscalement fatidique limite des 50 g CO2/km.